Chargement de la page

Tremblez

Vous tremblez.

Vous qui tenez la bride

des chevaux du pouvoir.

 

Vous pensez

qu'un sein fera vaciller

votre empire...

 

Vous frémissez 

avec raison

bien que vous vous mépreniez  sur le vrai danger

car il n'est point dans ce qui se dévoile

ou ce qui demeure voilé.

Il est dans mon regard, 

foyer  de détermination 

et de force.

Là se trouve la puissance de mon amour.

Ô maitres impuissants.