Chargement de la page

Eden

Face à mes guerres inutiles
finalement perdues,
face aux montagnes
du chaos
toujours à
déplacer,
malgré le courage
fuyant,
Je tiens bon !


Face à la douleur
toujours plus vive,
face aux coups
savamment portés
Malgré mon espoir
exsangue,
Je tiens bon !

Bien que mes plaies
soient purulentes
Bien que mes dents
se serrent
Bien que les larmes
coulent ,
Je tiens bon
et si je reste
debout,
c’est grâce à la
promesse
renouvelée sans
cesse
de me blottir en
toi,
toi, mon
arrière-monde,
mon antre sacré,
mon Eden personnel